Francois Veyrunes

François Veyrunes

Chorégraphe

Dirige la compagnie 47•49 basée à Grenoble depuis 1989 et développe avec enthousiasme et détermination une ligne artistique et un engagement citoyen qu’il inscrit dans la durée au sein de la compagnie. François Veyrunes envisage la création chorégraphique et l’action artistique comme deux « alter-ego » indissociables. C’est par aller-retour incessants entre ces deux enjeux qui se nourrissent mutuellement que se trouvent le sens et l’engagement de la compagnie.

Il considère essentielle la valeur du temps pour creuser toujours et davantage la question de l’être en tant que sujet, dans ses propres défis, sa créativité et son libre-arbitre. Pour mettre en oeuvre ce travail, il met en place un fonctionnement collégial où l’écoute, la réflexion, le questionnement du sens sont permanents.

Deux collaborations artistiques prépondérantes nourrissent son travail. Le plasticien Philippe Veyrunes conçoit en amont de chaque pièce une dimension plastique singulière de l’espace. Cette base cadre et pose un référentiel pour le développement de l’écriture chorégraphique. Elle crée une dialectique entre les corps et l’espace. Dans son travail de mise en lumière, il développe une partition parallèle à l’action donnée et met en tension l’ensemble de l’espace scénique. L'artiste chorégraphique Christel Brink Przygodda porte un regard croisé sur l’écriture dramaturgique et chorégraphique. À partir des fondamentaux et leur transposition dans les corps, elle interroge l’acte chorégraphique en devenir, tout au long du processus de création. En tant que dramaturge, elle co-construit les approches conceptuelles qui sous-tendent le déroulement des oeuvres.

Il s’engage dans une dynamique d’échange et de collaboration avec tous ceux à qui il s’adresse et notamment avec les danseurs de la compagnie. Dans ses processus de création liés au plateau et dans ses actions artistiques impliquant des populations du territoire, il cherche à révéler la singularité de chacun - danseurs, circassiens, comédiens professionnels, personnes amateurs, en milieu scolaire, en voie de réinsertion, en situation de handicap, personnes hospitalisées ou encore en milieu carcéral.

En cherchant à créer des rencontres et des passerelles avec d’autres disciplines et esthétiques, il répond activement à des sollicitations, impulse des coopérations et participe à des contributions avec des chorégraphes, metteurs en scènes, réalisateurs, circassiens, écrivains, philosophes, sociologues et dans le monde de l’entreprise. Autant de confrontations qui viennent alimenter et nourrir sa réflexion autour de l’être dans le champ social.

En 1991, il cofonde avec d’autres chorégraphes CitéDanse à Grenoble, plateforme de partage collectif, un lieu où la synergie entre la pensée, le dire et le faire s’accorde. Au coeur de la ville, CitéDanse interroge notre dynamisme citoyen et la pluralité de regards, face aux enjeux sociétaux contemporains dans une confrontation entre oeuvre, public et artistes. François Veyrunes a signé depuis l’origine de la compagnie 47•49 plus d’une trentaine de pièces chorégraphiques. Depuis 2009, ses créations rencontrent un vaste public et ses dernières pièces bénéficient de tournées importantes en France et à l’étranger. En octobre 2014, il est lauréat du concours international de danse Masdanza aux îles Canaries (prix du jury et prix du public). Le 29 avril 2015, la compagnie représente la France à la journée internationale de la danse à
Shanghai. En octobre 2015, François Veyrunes est invité au Sidance à Séoul et à Busan en Corée ainsi qu’à la plateforme internationale d’Almada à Lisbonne. En juin 2016, il est sollicité par l’UNESCO et le comité international de la Danse à présenter Chair Antigone, création 2015 au 5th International Danse Symposium organisé à Manaus (Brésil).

Il sera artiste associé au Théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon (42) sur les deux prochaines saisons.