DR

Gabriele Basilico

Photographe

Il né à Milan en 1944. Il se forme à la photographie pendant ses études, à la fin des années 60. Après avoir obtenu son diplôme d’Architecture à l’École Polytechnique de Milan en 1973, Gabriele Basilico décide de se consacrer à la photographie et confirme sa vocation avec un projet d’envergure : « Milano, ritratti di fabbriche », exposé pour la première fois au Pavillon d’Art contemporain de Milan en 1983. En 1984, le gouvernement français invite Gabriele Basilico à participer à la Mission photographique de la DATAR, un vaste projet de documentation sur les transformations du paysage contemporain. Suite à cette expérience née sa série « Bord de mer ». En 1991, il participe avec d’autres photographes à une mission photographique à Beyrouth, ville dévastée par quinze ans de guerre civile. Dès lors, Gabriele Basilico est reconnu et réputé au niveau international, ce qui lui permet de travailler dans le monde entier sur des projets de documentation du territoire, et plus particulièrement sur la transformation de la ville et du paysage par la main de l’homme. Il participe également à de nombreuses publications. Parmi ses derniers travaux, nous pouvons mentionner ses séries sur les villes de Moscou (2008), Istanbul (2010), Shanghai (2010), Beyrouth (2011), Rio de Janeiro (2011). En 2012, Gabriele Basilico participe à la 13e exposition internationale de Venise avec le projet « Common Pavilions ». Les oeuvres de Gabriele Basilico ont été exposées dans les plus importantes institutions du monde et il a été récompensé par de nombreux prix internationaux. Il meurt à Milan le 13 février 2013.

ZOOM

INVITÉ DU MOIS DE LA PHOTO
« Je n’ai pas d’amitié avec les châteaux », déclarait Gabriele Basilico au journal Le Monde. Connu pour ses portraits de mégapoles modernes sans ,concession, souvent en noir et blanc, le photographe italien (1944-2013), est de ceux qui ont renouvelé la photographie de paysage. Il sera à l’honneur du Mois de la photo, organisé par la Maison de l’image à l’ancien musée bibliothèque de Grenoble. Cette nouvelle édition s’articule autour de deux lignes de force : le paysage et l’Italie. Dans le cadre de Paysage>Paysages, on pourra aussi ,découvrir cinq artistes photographes émergents, sélectionnés lors d’un appel à projets. 
 
Source : numéro spécial d’Isère Mag