Didier Jungers

Théâtre et compagnie

Compagnie théâtrale

Michel Belletante - Conception et mise en scène

Dans la mouvance des stages CREFATS de Gabriel Cousin, co-animés entre autres, par Georges Lavaudant, Michel Belletante fonde sa première compagnie théâtrale en 1979.
Détaché de l’Institut de Cologne en RFA, il est chargé de mission audiovisuelle en 1981-82, en liaison avec toutes les institutions locales et les chaînes de télévision. De retour en France, il participe à la création du Centre Théâtral de Bourg en Bresse, avant d’animer fin 1985, avec Michel Pruner, le théâtre des 30 à Lyon, jusqu’en 1989. Il y met notamment en scène Pirandello et La Chute de Camus, avec Maurice Deschamps.

En coproduction avec la salle Gérard Philippe de Villeurbanne, il écrit et présente Werther d’après le dramaturge est-allemand Ulrich Plenzdorf. Il devient ensuite assistant de plusieurs metteurs en scène, dont Bruno Carlucci à Lyon.
Dans le cadre d’une convention de développement entre la ville de Pont de Claix (38), la DRAC Rhône-Alpes et la Préfecture de l’Isère, il crée en résidence, à l’Amphithéâtre de Pont de Claix, Le Tartuffe de Molière en 1992 puis le Don Juan de Bertolt Brecht d’après Molière en création française. Au théâtre des Ateliers, en juin 1994 à Lyon, il a mis en jeu Proses du fils, un texte d’Yves Charnet, un premier roman paru aux éditions de la Table Ronde, avec Nino d’Introna du Teatro dell’Angolo. Il travaille depuis régulièrement avec ce metteur en scène, nommé directeur en 2004 du Centre Dramatique National de Lyon dédié aux jeunes publics, le Théâtre Nouvelle Génération. Ils mettent ainsi en scène conjointement Vestiaires en 1995. Depuis 1996, Michel Belletante est directeur de l’Amphithéâtre de Pont de Claix, scène conventionnée Rhône-Alpes. Il est également enseignant à l’ENSATT, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (Lyon).
En 2000, Michel Belletante monte, seul cette fois, le Cas David K., un spectacle fantastique et métaphorique sur le thème de la métamorphose, repris à l’Amphithéâtre puis en tournée à l’automne 2001. Il collabore de nouveau avec Nino d’Introna pour les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, George Dandin de Molière, La Locandiera de Goldoni et Vestiaires repris en 2007. En 2004, il crée Couples en (dé)construction et en 2005 une pièce inédite écrite par Fabrice Melquiot Je peindrai des étoiles filantes et mon tableau n’aura pas le temps, présentée au festival off d’Avignon la même année. Il signe également les mises en scène des spectacles du groupe de chansons Entre deux Caisses, lauréat du grand prix de l’Académie Charles Cros. En 2007, il a créé Nous les Héros de Jean-Luc Lagarce, dans la cadre de l’année Lagarce. Il présente en janvier 2008, l’adaptation du texte d’Anne Delbée : La 107e minute, et en mai 2008, il crée à l’Amphithéâtre Le barbier de Séville de Beaumarchais ainsi qu’une folle nuit consacrée à l’oeuvre de ce même auteur.

La compagnie qu’il dirige depuis 1995 « Théâtre et Compagnie » est alors approchée pour commencer une résidence auprès du Théâtre de Vienne. Cette même équipe de création est retenue par l’équipe du Chapiteau en Isère pour 14 dates de la tournée de l’automne 2010 avec Nous les Héros de Jean-Luc Lagarce.
En mai 2011, en coproduction avec le Théâtre de Vienne il met en scène La jeunesse des Mousquetaires d’après Alexandre Dumas.

En mai 2012, il est chargé de la réalisation du Printemps de Vienne, pour lequel il organise une Nuit Brecht restée dans les mémoires.
Il vient de créer en janvier 2013 Lorenzaccio d'après A. De Musset et G.Sand en tournée cette saison. Il créera en 2014 à Vienne, une Nuit Musset les 4,5,7,8 février.