Amandine Arcelli

Sculpteuse

Elle est née à Montpellier en 1991, vit et travaille à Lyon. Diplômée de l'ENSBA Lyon, DNSEP Art 2015.

Sculpter avec des matériaux et des gestes récupérés, qui trouvent leur origine sur le chantier. Ils sont réinterprétés, transformés, pour devenir le vocabulaire d'un rite mystérieux - sorte de mythologie ouvrière, d'une culture inconnue.

Les gestes sont ceux de l’ouvrier, mécaniques. Ils manipulent pour construire jusqu’à une forme d’épuisement qui provoque la décision. La multiplication des gestes sur les matériaux, est autant d’erreurs et de dérapages obstinés, de hasards, qui viennent créer une histoire, une identité à la forme. Sorte de totem qui redonne une part de mystère et d’incompréhension aux matériaux du quotidien. Totem, qui célèbre le geste, l’ouvrier et l’envie de manipuler.

Dans ces formes, il s‘agit tout d’abord de « faire parler » notre premier contact naïf avec le monde, qui s’établit par la perception sensible ; de revenir au monde vécu en deçà du monde objectif.